Vous êtes un grand passionné d’équitation et surtout des chevaux ? Votre rêve le plus cher, c’est d’avoir votre propre cheval ? Évasion, détente, loisir, bien-être… tout cela peut vous pousser à en acheter un ? Vous avez raison ! L’équitation est vraiment un sport de loisir par excellence. Sachez toutefois que quand vous avez un cheval, il n’y a pas que l’équitation. Le cheval est comme tout être vivant et non une bicyclette que l’on range dans un coin après une petite balade. Être propriétaire d’un cheval demande une grande responsabilité sur le long terme. En effet, cela nécessite une implication personnelle. En tant que propriétaire, vous devez assurer le bien-être de votre animal et vous en occuper jour après jour afin de surveiller de près sa santé et le protéger des maladies infectieuses.

Myosite, verrue et sarcoïde : des maladies très fréquentes chez le cheval

Le cheval est un animal très actif et vaillant. Aussi, quand il refuse de manger ou reste à la même place, cela peut être un signe que quelque chose ne va pas. Lorsqu’un cheval ne se sent pas bien, il refuse de manger ou encore de sortir du pré. Si c’est le cas, il faut prendre les dispositions nécessaires au plus vite afin d’éviter le pire.
• La sarcoïde de cheval et la verrue de cheval peuvent être dangereuses si elles ne sont pas traitées rapidement et efficacement. Ces tumeurs sont très fréquentes chez le cheval, l’âne et le poney. Ces maladies semblent ne pas être très graves, mais envahissantes et récidivantes. La sarcoïde équine et la verrue se trouvent fréquemment au passage de la sangle ou de la bride. Le problème avec ces tumeurs, c’est qu’une fois éliminées, le risque qu’elles repoussent est élevé. D’ailleurs, aucun traitement n’est encore satisfaisant jusqu’à aujourd’hui.
• La myosite de cheval, également appelée coup de sang, est aussi une maladie susceptible de toucher votre cheval. C’est une nécrose musculaire, une sorte de lésion au niveau des muscles. Cette maladie a une répercussion sur l’agilité de votre animal et doit alors être traitée et prise en considération avec le plus grand sérieux.
Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à faire appel à un vétérinaire professionnel afin de ne courir aucun risque. Seul un spécialiste pourra faire un diagnostic précis et donner un traitement adapté. N’oubliez pas non plus de vacciner votre animal. Les vaccinations ont pour but d’éviter la propagation des épidémies et le développement de maladies graves. Une trousse de premier secours est également essentielle, à condition bien sûr, que celle-ci contienne l’indispensable. Les éléments les plus importants que vous devez avoir dans votre trousse de premier secours sont un thermomètre et une couverture de la taille de votre cheval. Bien sûr, vous pouvez rajouter certains matériels de soins au fur et à mesure. Sur le site breedershop.com, vous pouvez trouver une large gamme de matériel de soins pour cheval, comme le thermomètre, la seringue de gavage et des compléments alimentaires pour les chevaux.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.